BEAUGRENELLE S'ENGAGE DURABLEMENT

Beaugrenelle s'engage durablement

 

 

 

Une raison d’être pour Beaugrenelle.

 

Pivot de la métamorphose du quartier Front de Seine, mené en collaboration étroite avec les acteurs publics, Beaugrenelle est intrinsèquement un acteur du changement et le fruit d’une pratique urbaine vertueuse : celle d’une requalification et revitalisation d’un quartier urbain dense réouvert sur sa ville.

 

Plus grand jardin suspendu de la capitale française en 2013, Beaugrenelle se démarque alors de tout ce qui pouvait se faire de mieux en termes de centralités commerciales en cœur métropolitain. Avec ses 7 000 m2 de toitures sanctuarisées en faveur de la biodiversité, son système de récupération des eaux pluviales, Beaugrenelle s’illustre au sein du cycle de reportages Naturopolis d’ARTE (Isabelle Cottenceau, Mathias Schmitt, 2013) qui mettait alors à l’honneur les projets qui œuvraient en faveur du développement de la Nature au cœur des grandes métropoles du globe.

 

Dès lors, Beaugrenelle n’a cessé de s’engager en faveur de la biodiversité et de l’ancrage local au sein de son territoire. Beaugrenelle anticipait déjà en 2014 le programme des Parisculteurs de la Ville de Paris, lorsqu’a lieu la première récolte de miel sur ses toitures. Depuis 2016, Beaugrenelle s’engage avec la Ruche qui dit Oui aux côtés de près d’une cinquantaine de producteurs parisiens et franciliens.

 

Enfin, se considérant comme un centre urbain, Beaugrenelle accueille depuis 2015 au sein de ses espaces communs des œuvres artistiques avec pour souhait de faire de ses visiteurs, non pas de simples consommateurs, mais des acteurs capables de penser en ses murs aux enjeux sociétaux et environnementaux de notre temps. Les accueils successifs de la Fiac (2015), des œuvres de Felice Varini (2017), d’Alexis Tricoire (2018), de Martin Parr (2018), de Miguel Chevalier (2019) et de Luke Jerram (Gaia) en 2020 cristallisent cet engagement.

 

En février 2020, Beaugrenelle choisit de renforcer sa démarche durable en s’associant aux agriculteurs urbains de WeshGrow afin de créer la Ferme Perchée. Avec ses 4 000 m2 dédiés à la culture d’une cinquantaine d’aromates du monde entier et ses 1 000 m2 de cultures mellifères dédiées à ses apidés, Beaugrenelle s’inscrit durablement dans la vie de son quartier et dans les assiettes de ses habitants.

 

La stratégie RSE du groupe APSYS s’articule autour de trois piliers, gages de résilience et de pérennité pour ses actifs et ses parties prenantes : Co-construire la ville résiliente; Favoriser l’inclusion et le développement économique local; Impulser une dynamique de changement auprès de l’ensemble de nos parties prenantes (usagers, preneurs, enseignes, partenaires, conseils, etc.).

 

Nous avons donc choisi de nous inscrire dans le sillage du groupe afin de décliner, à notre échelle, une stratégie RSE adaptée à notre centre. Avec l’accompagnement de Greenaffair et en nous appuyant sur des documents précieux tels que le Diagnostic de vulnérabilité au changement climatique et l’Etude des risques de transition, nous avons défini un certain nombre d’objectifs et d’actions à mettre en œuvre afin d’agir, à l’échelle du centre, de la façon la plus sincère possible aux défis environnementaux et sociétaux qui nous attendent aux horizons 2030, 2050 et 2070. Par exemple le décret tertiaire qui fixe des économies d’énergies en 2030 de l’ordre de 40% par rapport à 2010 est un premier rendez- vous pour lequel Beaugrenelle répondra présent.

 

 

BEAUGRENELLE

 

 

 

Les objectifs clés issus du Plan d’Action Environnemental

 

 

 

Beaugrenelle s'engage

 

 

 

#TousÉcologistes

Wesh Grow : l'agriculture urbaine sur les toits de Beaugrenelle